Pauline Palacios a été diplômée en Management de Projet spécificité Communication en 2014. Aujourd'hui, elle est chargée de communication au Centre de la Police Technique et Scientifique à Ecully. Elle nous raconte son parcours...

 

 

Comment es-tu arrivé jusqu’à l’ECEMA ? Comment l'école t'a aidé à développer ta carrière professionnelle ?

J’ai réalisé mes premières années d’étude à l’IUT de la Roche-sur-Yon puis à l’université (Rennes puis Lyon). Je voulais absolument faire ma cinquième année en alternance, ce qui m’a menée à l’ECEMA, qui sortait vraiment du lot des autres écoles par son aspect proche des étudiants, et pas élitiste, plus « vrai » dans son rapport aux étudiants.

La formation m’a clairement aidée à trouver un travail grâce à l’expérience en alternance qu’elle m’a permis d’obtenir (ndlr : Pauline était en alternance au service communication du groupe Lafarge). 

 

Quel est ton poste actuellement ?

Actuellement, je suis chargée de communication au service central de police technique et scientifique à Ecully. Dans une équipe de 6 personnes, je m’occupe entre autres de la communication externe : réponse aux journalistes qui souhaitent obtenir des informations sur l’analyse ADN, la balistique ou encore sur l’analyse de peinture sur un tournevis pour l’élucidation d’un cambriolage. Je m’occupe également de communication interne avec en ce moment la refonte de l’intranet.

 

Comment as-tu trouvé ce poste ? 

Après l’ECEMA, j’ai été prolongée dans mon poste en alternance, puis j’ai eu une période de 7 mois de chômage. Le déclic a été la rencontre avec une professionnelle RH qui m’a montré que l’essentiel était vraiment de réaliser un CV original, sans avoir peur d’être « trop » original. Juste après avoir modifié mon CV, j’ai reçu plusieurs appels alors que je n’en avais pas eu un seul depuis 2 mois.

J’ai trouvé ce poste en répondant tout simplement à une annonce sur l’Apec (site internet très apprécié pendant mes recherches).

 

Une anecdote professionnelle insolite à partager ?

Je crois que la structure dans laquelle je travaille est assez insolite car on ne s’attend pas à y trouver une chargée de communication, encore moins une équipe de 6 ! Pour l’instant, ce dont je suis fière est d’avoir contribué à recréer la charte graphique de la police scientifique à l’occasion d’une exposition que nous avons créée pour le festival littéraire Quais du Polar (« Mais que fait la police scientifique ? ») en mars dernier.

 

Un conseil pour ceux qui viennent d’être diplômé et qui recherchent un poste ?

Ne pas hésiter à rencontrer des professionnels, aller frapper à la porte de la mission locale,  ne serait-ce que pour se redonner confiance et améliorer sa recherche d’emploi. Il faut à tout prix croire en soi, rien n’est bloquant, ni l’âge, ni le manque d’expérience. On a tous quelque chose à apporter. Il suffit de le mettre en avant !

Partager cette publication